Le vrai MATEGOT


Pour les amateurs de design vintage, les trois décennies, 50, 60 et 70 forment un âge d'or. Bien des noms viennent à l'esprit pour illustrer l'inventivité des designers de l'époque: Pierre PAULIN, Verner PANTON, Joe COLOMBO, Charlotte PERRIAND... Le mobilier n'étant en général pas signé, il est parfois difficile, sauf pour les grands connaisseurs et mises à part les pièces iconiques, d'attribuer une trouvaille à un créateur.

De ce principe il serait tentant de tirer une exception s'agissant des créations de Mathieu MATEGOT, l'homme naît en Hongrie en 1910 et sort de l'école des beaux arts de Budapest pour se fixer à Paris en 1931.

Ses premiers meubles sont vendus vers la fin des années 40 à la crémaillère et très vite il s'intéresse au métal comme matériau essentiel pour ses créations.

Il est alors considéré comme l'un des designers les plus inventifs des années 50 avec un mobilier qu'il réalise à partir d'une tôle perforée qu'il plie, met en forme et peint en rouge, jaune, noir.

Pour tout chineur de design, qualifier "de MATEGOT" un objet en tôle perforée ou présentant une de ses parties dans cette matière relève un peu du réflexe.

Tel n'est malheureusement pas le cas en présence de toute une production d'époque ayant intégré le dit matériau comme signe de modernité mais bas de gamme et sans commune mesure avec les objets crées par le grand artiste.

Révéler un meuble ou un luminaire de ce designer est rare et si par chance l'un d'eux apparaît et qu'il est identifié comme authentique, son prix s'inscrit dans ceux du marché actuel du design vintage des artistes de renom.

Comme tout professionnel de l'antiquité XXème, Intérieurs singuliers est à l'affût, à la recherche permanente de pièces originales extrêmement prisées mais rares et d'une identification exigeante.

Nous poursuivons notre quête constante et sélective afin de vous proposer le meilleur.



22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout