Lauranne GIL

Passionnée de brocante, de déco vintage, d’objets anciens et insolites depuis ma plus tendre enfance, je chine de jolies pépites, des objets poétiques et singuliers chargés d’histoire.
Mon goût pour les belles choses me vient de mes parents qui ont partagé cette passion avec moi.

Mais la vraie aventure a débuté en Mars 2019 avec la création d'Intérieurs singuliers qui est avant tout une histoire familiale.
Je travaille en collaboration avec mon père, Serge GIL qui est artiste. Je vous présente ses créations et ses peintures.
Je chine et je rénove des meubles anciens afin de leur donner une seconde vie et je vous propose mes trouvailles pour personnaliser votre intérieur.

Une décoration unique issue de mes coups de coeur.
Tous les objets sont choisis avec soin pour leur originalité, leur charme et leur histoire.
Brocanteuse, je déballe à DIJON, ma ville natale et ses alentours. Je vous invite donc à venir me rencontrer lors de mes déballages sur les brocantes, rien de mieux, en effet, que l’ambiance de la chine au petit matin pour faire de belles rencontres et dénicher les merveilles qui sauront vous transporter.

Serge GIL

Je suis né en 1958 et je vis à DIJON où j’ai débuté mes études de droit en 1977.
J’ai commencé à peindre en autodidacte vers 20 ans et j’ai appris peu à peu en ne m’interdisant aucun style ni aucun sujet.

C’est ainsi que j’ai exploré maintes manières et techniques pour finir par m’en tenir à l’acrylique et à l’aquarelle.
Au début des années 2000, je me suis concentré sur la figure humaine, ce qui m’a inspiré en particulier des portraits issus de ma mythologie personnelle (rockeur, jazzeur, acteurs…).

Puis, j’ai intégré ces portraits à des compositions plus complexes qui évoquent des univers ou des ambiences de cinéma noir américain, de rock, de jazz…
Ce sont ces domaines qui constituent aujourd’hui mes sources d'inspiration avec la BD, l’affiche, le street art, le tatouage auxquels il faut ajouter le memento mori dont les caractères esthétiques et philosophiques permettent de multiples déclinaisons.

J’ai par ailleurs toujours été adepte de bricolage ce qui m’a conduit à expérimenter puis maintenant à créer des objets que l’on peut qualifier de sculptures d'emboitements ou de machines statiques.
Dans ce domaine, c’est en particulier l’époque victorienne qui me passionne.

La révolution industrielle, les progrès de la médecine, l'électricité, le machinisme, l’ésotérisme, le charlatanisme sont à la source de mes créations qui ne manquent jamais de conjuguer l’humour noir et la dérision à l’absurde ou au grotesque.

Du déballage à la boutique en ligne

L'objet matériel par définition mérite une exposition réelle. Je tiens par conséquent à offrir à mes clients la possibilité de découvrir mes trouvailles sur les tables de mon stand lors de marchés, brocantes ou salons.
Pour autant, je n'ignore pas la forte tendance à se tourner vers internet où je me devais d'être présente.

C'est ainsi qu'est né le site que vous visitez et sur lequel vous découvrirez mes rubriques en toute sérénité. Les photos et descriptions se veulent les plus fidèles possibles à la réalité des objets qui pourront vous être livrés ou adressés à votre choix.

Cabinet de curiosités

Dans mon cabinet de curiosité, je vous propose deux types d’objets:
D’une part, ceux chinés qui portent un caractère insolite, poétique, historique et surprenant, capables de donner à vos intérieurs une touche décalée à fort caractère.

D’autre part, les créations de Serge GIL qui cultivent une esthétique spectaculaire et multiplient les références à l’histoire de la révolution industrielle, de la criminologie au charlatanisme de l’époque victorienne.
Les progrès, parfois stupéfiants, de la médecine, de l'électricité, de l’investigation scientifique ou policière y sont revisités avec un faux sérieux qui confinent souvent au grotesque et à l’humour noir.

Peintures

C’est dans les années 2000 que Serge GIL s’est consacré dans sa peinture à la figure humaine. Il a en particulier produit des portraits de personnages tels David BOWIE, Clint EASTWOOD, Serge GAINSBOURG ou Miles DAVIS…

C’est en intégrant ces figures dans des compositions plus élaborées qu’il a créé des atmosphères évoquant la vie nocturne urbaine, le cinéma noir, des scènes policières ou de crime.
Son esthétique et son vocabulaire trouvent leur source dans la BD, la consommation, le cinéma, le street art ou le tatouage.

Le mobilier design

le mobilier design:
L'esthétique de l’intérieur et les univers singuliers ont toujours été une passion pour moi.
Plus que décoratrice, je me suis toujours sentie et considérée comme une chercheuse d’objets antiques et vintage.
Mes goûts tournés vers le design me conduisent à vous proposer du mobilier, des luminaires et des objets qui relèvent du monde industriel et des créations nées entre les années 50 et 70.
C’est toujours l’originalité et la singularité qui dictent mes choix et qui confèreront à vos intérieurs un caractère unique.